Vues d’ailleurs sur des fragments de vies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une journée dédiée à l’ouverture de nouvelles perspectives et à la fragmentation du regard. Le jeudi du 17 août au Catalyseur d’imaginaires urbains a été ponctué par l’exposition photo « Fenêtres sur notre Montréal » et la projection du web-documentaire « Life on Hold », deux cas où le prisme syrien était très présent.

« Fenêtres sur notre Montréal » est le résultat des ateliers offerts cet été à des jeunes montréalais(es), dont certain(e)s d’origine syrienne. Les ateliers ont été dirigés par Youssef Shoufan et Rosie Lanoue Deslandes, en collaboration avec La maison de la Syrie, le Laboratoire sur les récits du soi mobile (LRSM) et le projet de recherche-CRSH Réfugié(e)s et Déplacé(e)s : Droit, Littérature et Migration.

L’exposition était composée d’une cinquantaine de photos, qui ensemble formaient la mosaïque des regards des jeunes sur la ville. Pour capter les photos, ils ont arpenté des quartiers de la métropole comme le centre-ville et l’arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie. En plus, pendant quelques semaines, chaque participant(e) a eu en main un appareil photo jetable, ce qui a permis un rapport différent avec l’image, car moins instantané, plus surprenant.

Quelles sont les formes et les couleurs qui ressortent de cette expérience ? Qu’est-ce qui attire les regards des jeunes ? Les photos développées dévoilaient des angles inattendus, des scènes tendres, des visages de plusieurs origines, des sourires parfois timides.

Les images avaient également une haute qualité esthétique. « Étonnant », a décrit Arianne Dupuis après avoir visité l’exposition avec son amie Marie-Andrée Labonté Dupuis, qui s’est dite impressionnée par ce qu’elle a vu. « On sent que chacun a mis un peu de soi dans les photos », a-t-elle affirmé.

Mégane, l’une des adolescentes qui ont participé aux ateliers, était fière de l’exposition et contente de l’échange qu’elle a pu avoir avec les visiteurs. « Les gens qui sont venus étaient vraiment intéressés, ils nous prenaient vraiment au sérieux », se réjouissait-elle.

Les responsables de « Fenêtres sur notre Montréal » s’organisent pour que l’exposition soit réinstallée ailleurs dans les prochains mois.

Vies en morceaux

À la tombée du jour, nous avons assisté à la projection de quelques parties du web-documentaire « Life on Hold » (une production d’Al Jazeera, KNGFU et LOKI). La production de 2015 raconte l’histoire de dix réfugiés syriens qui ont dû quitter leur pays en raison de la guerre qui depuis 2011 a déjà fait plus de 320 000 morts et 4 millions de déplacés, dont la plupart s’est installée au Liban.

« Life on Hold » n’est pas un documentaire comme les autres, car il ne se limite pas au langage audiovisuel. Sur le site web, chacun peut parcourir à son gré le contenu présenté dans divers formats : des montages audio, des cartes, des diaporamas photo, des courtes vidéos. Il n’y a pas un chemin unique à suivre, les allers-retours et changements de parcours sont permis et inévitables. La fragmentation, qui est au cœur du contenu, traverse aussi la forme.

« Il est très difficile d’identifier les Syriens au Liban, ils deviennent invisibles. Nous voulions montrer ces histoires humaines et fragmenter le récit », explique Ghassan Fayad, producteur de « Life on Hold ». L’œuvre met en lumière plusieurs modalités de ruptures auxquelles les vies des réfugiés ont été assujetties : l’interruption de l’enfance par la nécessité du travail précoce ; l’amitié soudainement brisée par une bombe ; la frontière qui s’interpose entre deux amoureux ; le père qui souffre en voyant l’éducation de ses enfants dérobée par le quotidien d’un camp de réfugiés.

Le web-documentaire s’avère une œuvre forte, touchante, qui nous interpelle profondément et qui nous empêche de rester indifférents aux drames humains, parce que les chiffres sont déconstruits et transformés en noms, ceux de Maya, de Mohammad, d’Omar, d’Al Furati, de Haifa, d’Umm Ala’a, de Hajj, d’Abu Abdo, d’Youssef, de Bashar.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s